Cal et Niko : les nouveaux Winchester ?

La saga Cal Leandros de Rob Thurman a débarqué en France en 2011 chez Eclipse. Souvent comparée à la série télévisée Supernatural, elle déchaîne les passions outre-atlantique. Les frères Leandros sont-ils les nouveaux Sam et Dean Winchester ? Hommage, plagiat ou simple coïncidence ? L’auteure nous apporte quelques précisions.

Cal Leandros contre Supernatural

De gauche à droite : Illustration par McGrath pour la couverture de Moonshine, tome 2 de Cal Leandros – Visuel promotionnel de Supernatural

Cal Leandros, série d’urban fantasy nous conte les périples de deux frères, Caliban et Niko, tour à tour proies et chasseurs de créatures cauchemardesques.
Caliban, est un ado mi-humain, mi-auphe, traqué par son géniteur et la race entière des auphes. Haït de sa mère alcoolique, il ne doit son salut qu’à son grand frère, Niko, un combattant hors pair qui veille sur lui depuis sa naissance et l’élève comme son fils.
Aux USA, la polémique enfle. Fans et détracteurs s’accordent sur un fait : cette série évoque Supernatural. Coïncidence ou copie, je vais vous éclairer.

Au cours d’une discussion par mail, Rob Thurman nous explique qu’elle a commencé à écrire Cal Leandros bien avant la sortie de Supernatural. Avec humour, l’auteure ajoute que son histoire a peut-être inspiré le scénariste de cette série.
Dans les faits, le pilote de Supernatural a été diffusé pour la première fois sur WB le 13 Septembre 2005, c’est à dire six mois avant la parution du premier tome de Cal Leandros. Mais ceci ne prouve pas grand chose. Car il peut bien s’écouler plusieurs années, entre l’écriture d’un premier tome et sa publication. C’est d’autant plus vrai pour ce titre, car l’auteure n’était alors pas encore connue des éditeurs.
En revanche, le visuel commandé pour la couverture de Night Life, le premier tome de la saga, a été finalisé le 26 Août 2005, ce qui place l’écriture de ce roman avant la diffusion du pilote de Supernatural. Dans ces conditions, à moins d’une intervention surnaturelle, le plagiat est impossible.

Maintenant que ce point est éclairci, je vous propose de mettre en parallèle ces deux séries afin d’en dégager les similitudes et différences.

2 frères chasseurs de monstres

La chasse aux démons est une entreprise familiale chez les Winchester. Un boulot à temps plein que Sam et Dean pratiquent depuis leur enfance. Entraînés par leur père, puis au décès de ce dernier, par le chasseur Bobby Singer, les frères Winchester dédient leur vie à cette cause sans jamais rien demander en échange. Parcourant les articles de journaux à la recherche d’une affaire surnaturelle, ils répondent également présent lorsque leurs amis chasseurs nécessitent leur aide. Le système est bien rodé. Pour mener à bien leurs missions, ils traversent le pays à bord d’une antique Impala, et n’hésitent pas à prendre de fausses identités, à s’introduire par effraction, ou même à pirater des sites gouvernementaux.
Les frères Leandros pourchassent également des monstres, mais leur méthode diffère. Cal et Niko sont plutôt sédentaires. Installés à Manhattan, ils ont chacun un travail honnête. Niko donne des cours de sport, Cal est serveur au Ninth Circle, un bar de la ville. Tous deux ont cependant une autre activité rémunérée officieuse. Ils louent leurs services en tant que gardes du corps et détectives.
Sur le terrain, les frères Leandros fonctionnent également différemment des Winchester. Moins d’enquêtes, davantage de jeux de piste, grâce aux compétences spéciales de Cal. La récolte d’informations passe essentiellement par leur réseau de connaissances. Pas de costume d’agents du FBI, les Leandros font profil bas.

De gauche à droite : Dean Winchester, Supernatural – Caliban Leandros, Cal Leandros

Les divergences ne s’arrètent pas là. Il existe une différence fondamentale concernant caractère des personnages, peut-être même une oppositions. Tandis que Cal semble être d’un naturel plutôt distant et impulsif, son homologue dans Supernatural parait beaucoup plus posé, mature et compassionnel. Dean, bien qu’il soit l’ainé, évoque davantage Cal par son côté grunge adepte de la malbouffe et les revues X qu’il prend plaisir à consulter . De même, le tempérament à la fois zen, équilibré et (psycho)rigide de Sam, rappelle celui de Niko, bouddhiste. Bref, au point de vue du caractère, le seul élément convergent entre les cadets seraient peut-être leur phobie des clowns !

Le cadet n’est pas entièrement humain

Cal Leandros et Sam Winchester, ont tous deux du sang de monstre dans les veines. Tandis que le premier est le fruit d’une humaine et d’un auphe, le deuxième est venu au monde humain. C’est Azazel, démon aux yeux jaunes, qui a rendu Sam en partie inhumain en lui faisant boire son sang alors qu’il n’était qu’un bébé.
Ce sang particulier qui coule en eux, leur a apporté des prédispositions surnaturelles. Sam a été capable, grâce à une petite cure de sang démoniaque, de détruire par la pensée des démons squattant le corps d’humains. Cal, quant à lui, est né avec l’odorat développé et le pouvoir de se télétransporter.
Mais alors que Cal semble parvenir à contrôler ses pouvoirs et l’instinct primaire d’auphe, Sam s’est trouvé dépassé et a finalement renoncé à utiliser ses compétences spéciales.

Un autre parallèle peut être fait entre les deux cadets. A un moment de leur vie, l’un comme l’autre ont été possédés par une force surnaturelle. Lucifer a prix le contrôle du corps de Sam, et Ténébrion de celui de Cal.

Le décès violent de la mère

Mary Winchester, dans Supernatural

Il ne fait pas bon être la mère des frères Winchester ni celle des Leandros. Les mamans de ces héros sont décédées violemment, plus exactement brûlées vives, lors d’une attaque de monstres. Mais autant la mort de Mary Winchester a été vécue comme un drame, autant celle de Sophia Leandros l’a été comme un soulagement. En effet, cette dernière n’avait rien d’une mère modèle. Rien d’une mère tout court. Alcoolique, perverse, et vénale. La vie avec elle était un enfer sur terre pour ses fils.

Ses mères, diamétralement opposées sont à l’origine de la malédiction qui plane sur leurs enfants. Une décision qu’elles ont prises, à un moment de leur vie, a fait basculer le destin de leur fils dans le surnaturel et la violence.

Dans sa jeunesse, Mary Winchester était une chasseuse de démons, tout comme ses parents.
Une nuit, le démon Azazel assassine sauvagement ses parents et son petit-ami. Le monstre aux yeux jaunes lui propose alors un marché. Elle peut sauver ses parents ou son petit-ami, mais en échange, elle s’engage à ne pas interférer dans les affaires d’Azazel lorsqu’il reviendra dans dix ans. Une décennie passe, Azazel est de retour. Cependant, quand Mary découvre qu’il est revenu pour son deuxième fils, agé de 6 mois, elle ne peut tenir sa parole. Et c’est en voulant protéger son enfant qu’elle meurt éventrée et brûlée vive.

Sophia Leandros ne doit pas sa mort à un excès de bravoure, mais plutôt à sa cupidité sans limite. Les auphes, créatures cauchemardesques, cherchaient à engendrer un hybride afin d’apporter le chaos sur terre. Ces créatures repoussantes ne pouvant compter sur leur charme pour concevoir avec une humaine, trouvèrent en Sophia Leandros une mère porteuse peu scrupuleuse. Ils laissèrent au mi-auphe le temps de grandir et de développer ses pouvoirs avant de revenir le chercher.
Mais c’était sans compter sur Niko, le grand frère protecteur, qui leur opposa résistance. Une bataille s’en suivi, au cours de laquelle , le mobil-home familial prit feu, transformant Sophia en torche humaine.

Dans ces deux histoires nous retrouvons un schéma récurrent en trois temps : la mère passe un pacte avec un être diabolique, le monstre revient plusieurs années plus tard pour le cadet, la mère meurt brûlée vive. Le feu peut bien entendu être perçu comme un élément symbolique, le châtiment ultime des flammes de l’enfer. Pêché d’amour ou vénalité : la sanction est identique.

Tricksters : Gabriel vs Robin Goodfellow

De gauche à droite : Gabriel dans Supernatural – Robin Goodfellow dans Cal Leandros

Le Trickster est un personnage mythique présent dans de nombreuses cultures. Créature hyperactive à la sexualité débridée, le Trickster aime à jouer des tours pendables. Selon les civilisations, il s’agit d’une divinité chaotique à la fois bonne et mauvaise, une sorte de médiateur entre dieu et l’Homme. Individualiste et solitaire, ses armes sont l’humour et la ruse. Pour ce polymorphe, les règles sont faites pour être enfreintes. Les Tricksters les plus célèbres du folklore sont le Puck, également appelé Robin Goodfellow, Pan, Loki, Hermes et Lucifer.

Dans la saison 2 de Supernatural, les frères Winchester sont confrontés pour la première fois à un Trickster. Bobby leur explique que les tricksters sont des demi-dieux immortels présents dans de nombreuses cultures. Adoptant une apparence humaine, et pouvant en changer au gré de leur volonté, ces êtres adorent jouer des tours et s’amuser. Jusque là, la référence au personnage de folklore se tient.
Par la suite, Sam et Dean découvre que le soi-disant « trickster » n’est autre que l’archange Gabriel. Las des guerres familiales, ce dernier a décidé de s’exiler parmi les humains afin de profiter des plaisirs terrestres. Il endosse l’identité d’un trickster, créature frivole et amorale dans un but pour le moins étrange : donner des leçons aux humains en leur jouant des tours. Cet ange déchu possède de grands pouvoirs qui lui sont très utiles pour tromper ses victimes. Par exemple il peut changer d’apparence et créer des réalités virtuelles.

Le trickster qui a prit vie sous la plume de Rob Thurman, n’est autre que le célèbre Robin Goodfellow. Le puck des légendes celtiques. Ses pouvoirs sont moindre mais il reste un combattant redoutable. Aimant vivre parmi les humains, il s’est créé une fausse identité. Et c’est en tant que Rob Fellow, vendeur de voiture, que les frères Leandros l’ont découvert. Personnage frivole mais indispensable, il devient le meilleur ami de Cal. Tout comme Gabriel dans Supernatural, le puck est lubrique et aime raconter ses exploits sexuels avec force détails.
Mais derrière cette façade superficielle se cache un lourd passé. Immortel, il fuit les attaches, de peur de souffrir. Et bien qu’il soit volage, un personnage de l’histoire l’obsède. Il est difficile d’avoir des informations sérieuses sur Robin car il déteste parler de ses origines. Les seuls éléments à notre disposition ont été découverts malgré lui. Jusque-là, nous savons que les pucks sont des mâles et qu’ils ne peuvent se supporter. Peut-être à cause de leur égo sur-dimensionné, ou bien parce qu’ils se ressemblent de façon troublante.

Ange ou puck, ces personnages ambivalents apportent du peps à l’histoire.

L’amante non-humaine : Delilah VS Ruby

De gauche à droite : Cal Leandros : Delilah, louve-garou par McGrath – Supernatural : Ruby, démone

La chasse aux monstres est une activité qui laisse peu de place à la romance. Et pourtant, Cal et Sam ont trouvé un compromis : chasser avec sa belle. Une fille normale n’ayant pas ce type d’activités, les compagnes de nos cadets allaient forcément être quelque peu « spéciales ».

Dans Supernatural, les frères Winchester, toujours en mouvement, doivent souvent se contenter de relations fugaces. Alors qu’il est en pleine confusion à cause du sang de démon qui coule dans ses veines, Sam se lie avec une démone du nom de Ruby. Cette dernière l’aide à accepter la part de ténèbres en lui. Mais ses intentions ne sont pas nobles. Ruby est une manipulatrice. Elle le pousse à boire du sang de démon et l’initie au pouvoir occulte dans le but de le rendre dépendant.

L’initiation est une notion importante du couple Cal – Delilah. La louve garou possède un pouvoir de guérison qu’elle utilise avec Cal de façon très intime. Sa salive faisant cicatriser les blessures, les soins sont sexuellement explicites. De plus, il s’agit de la première relation poussée de Cal. Leur relation est très libre. Mais le fait que Delilah soit une partenaire sexuelle occasionnelle suffit à Cal, qui voit son côté monstrueux accepté et gagne donc en confiance et en équilibre.
Il avoue que ces intermèdes avec la louve sont une caution qui l’empêche sûrement de sombrer dans la démence.

Deux histoires assez éloignées donc. Mais ce qui est certain, c’est que Cal et Sam ont un penchant pour les vilaines filles. Un problème avec la mère ? Allongez-vous nous allons en discuter.

Un ami ailé : Anges vs Peri

Castiel, dans Supernatural

Dans Supernatural, un ami ailé vient parfois prêter main forte aux frères Winchester. Castiel est un ange un peu différent des autres. Certes, il reste avant tout la main de dieu, mais il sait faire preuve de libre arbitre lorsqu’il questionne le bien fondé d’un ordre supérieur ou lorsqu’il se rebelle contre les siens. A l’origine implacable et indifférent au sort des Hommes, ce personnage gagne en humanité au fils des missions qu’il passe aux côtés de Sam et Dean. Pour un être dit supérieur, son apparence est quelque peu inhabituelle. Avec son imperméable froissé et ses cheveux en bataille, il a davantage l’allure de Colombo que d’un ange. Mais c’est aussi cette humilité qui le différencie de ses frères.

Cal et Niko comptent également, dans leur petit cercle d’amis, un être doté d’une paire d’ailes. Cependant, contrairement à Castiel, Ishiah n’est pas une créature divine. Il fait partie des Peri, race qui serait à l’origine du mythe des anges. Ishiah dirige le Ninth Circle, un bar fréquenté essentiellement par des non-humains. Avant tout une très ancienne connaissance de Robin Goodfellow, c’est un personnage assez rigide qui ne laisse jamais rien transparaître. La différence avec Castiel est aussi physique. Ishiah possède une certaine prestance : grand, blond suédois et bien bâti, il rappelle les éphèbes grecques.

Des univers au fonctionnement différent : religons vs races

Dans Supernatural, la notion de religion est très présente. D’une part, la religion catholique avec un dieu trônant au paradis entouré de ses anges, et d’autre part, le pendant maléfique avec le diable, les démons et l’enfer.
Les dieux païens ont également une bonne place dans cet univers. D’autres créatures mythologiques sont présentes : les vampires, les loups-garou, les fantômes et les morts vivants.

Cal Leandros fonctionne différemment. Tout d’abord, l’aspect religieux est quasiment inexistant. A part dans les jurons de Cal. Tout est rationalisé. Les anges n’existent pas. Ils seraient nés dans l’imaginaire de ceux qui ont croisé des Peri, un peuple ailé.
De même, nous retrouvons bien des vampires et des loups-garou dans les romans Cal Leandros, mais il ne s’agit pas de démons, simplement de races. Les vampires naissent vampires, et les loups-garou naissent loups-garou. Personne ne se transforme en démon, suite à une morsure.

Partagez !