X-men : Days of Future Past – Sensationnel !

x_men_days_of_future_past-wide

Otakia s’est rendu sur le champ de bataille pour vous donner la température du film X-men : Days of Future Past.

L’histoire commence alors que la guerre fait rage entre humains et mutants.
Les Sentinelles, androïdes pensés par le professeur Trask dans les années 1970, déciment les mutants ainsi que les humains qui les aident.

Synopsis du film X-men : Days of Future Past

Le Professeur Xavier, retranché dans une grotte avec quelques survivants, décide de faire appel aux pouvoirs de Kitty pour envoyer l’esprit de Wolverine dans le passé. En effet, c’est suite à assassinat du professeur Trask par Mystique que le gouvernement américain a décidé de financer la réalisation du projet Sentinelle. Et grâce aux expérimentations faites sur Mystique, capturée lors de l’assassinat du professeur, les androïdes ont acquis la capacité de s’adapter aux pouvoirs des mutants.

L’esprit de Wolverine intégre donc son plus jeune corps en 1973. Mais il lui faut alors convaincre un jeune Professeur Xavier, qui a perdu la foi, de l’aider dans sa mission.

Notre avis sur X-men : Days of Future Past

S’il fallait un mot pour qualifier X-Men : Days of Future Past, je choisirais SENSATIONNEL car ce film l’est autant sur le plan visuel, avec des effets 3D à couper le souffle, que sur le plan scénaristique.

Une histoire complexe fait habilement le parallèle entre les deux espaces-temps. L’intrigue mêle intelligemment l’action, la politique, et la psychologie des personnages. Le spectateur est tantôt subjugué par des scènes d’action magistrales, éprouvé par la violence de la guerre, ému par la détresse des mutants, mais aussi amusé par l’humour inhérent aux personnages et par les nombreux clins d’œil aux précédents opus ainsi qu’aux comics.

Le fan de la première heure appréciera, le spectateur ne baignant pas dans la culture du comics n’en sera pas perdu pour autant.

Une mention spéciale à Omar Sy pour son rôle. Bien que son personnage n’ait été que très peu présent à l’écran, comparativement aux personnages récurrents de X-men, son interprétation était juste et très crédible. (Si seulement il pouvait inspirer Marion Cotillard)

X-Men: Days of Future Past se déguste jusqu’à la toute fin. Après le générique, une dernière scène annonce le prochain opus avec Apocalypse.

Pour conclure, aucune fausse note pour ce film spectaculaire qui envoie du lourd !

Partagez !